Financement

Les cotisations pour les bonifications de vieillesse sont prises en charge pour moitié par l’employeur et pour moitié par l’employé. Le montant de l’assurance risque s’élève à 4,8% du salaire imputable, il est financé pour un tiers par l’employé et pour deux tiers par l’employeur.

Pour l’assurance complémentaire LPP, tant les cotisations pour les bonifications de vieillesse que la couverture du risque, soit un total de 6,9%, sont versées à raison d’un tiers par l’employé et de deux tiers par l’employeur.

|